Blog

" Quand le soleil efface la nuit au mont Colombier "  -  Récit d'Emmanuel Dutordoir

" Quand le soleil efface la nuit au mont Colombier " - Récit d'Emmanuel Dutordoir

Samedi 18 Mai 2019

"J’ai un objectif précis, une photo en tête.  Après recherche, vérification avec mes cartes et applications, le lieu choisi est le bon ! Je suis conscient que pour réaliser ma quête je vais devoir franchir plusieurs difficultés, une fois de plus il me faut me surpasser.

 

En cette fin de journée printanière, le ciel est encore chargé, je consulte une dernière fois les données météos : je suis confiant. Je charge mon sac à dos, un bon 20 kg. Je m’entraine depuis cet hiver mais c’est mon premier 1000m avec ce poids. Je peux difficilement faire moins.

 

A peine ai-je pénétrer la forêt que déjà je dois franchir un névé, je suis encore bas et je dois bien avouer que cela ne me rassure pas. Il reste encore beaucoup de neige là-haut ? Je prévois d’atteindre un plateau que je ne pouvais pas contrôler visuellement.  Il a beaucoup neigé ces derniers mois mais des traces de pas dans la neige me confirme que le sentier a été fréquenté ces derniers jours. Ma motivation est plus grande, je continue.

 

La forêt s’ouvre enfin, le premier col de Rossanaz est en vue, la voie est accessible ! Après un dernier effort j’atteins enfin ce plateau, il ne me reste plus qu’à atteindre le col de Colombier, je suis au pied du Mont Colombier dans le massif des Bauges"

 

 

 

emmanuel dutordoir atelier photo voie lactée

 

"J’ai tout mon équipement pour bivouaquer sur place, ma carte IGN indique bien des chalets d’alpage mais dans le doute je préfère monter avec le nécessaire pour être autonome. Un des chalets justement me parait récent, après en avoir fait le tour il est désespérément vide et fermé mais offre une terrasse vaste et couverte. Il n’y a pas de vent, cette nuit sera à la belle étoile, pas la peine se sortir la tente !

 

 Je finis de repérer les lieux avant le coucher de soleil, il est temps de décider du lieu de prise de vue final. Le col de la Cochette situé en contre bas me laisse un axe sud jusqu’au nord-est dégagé. C’est tout bon !"

 

 

emmanuel dutordoir atelier photo de nuit

 

"La nuit tombe, j’observe les premières étoiles, Jupiter passant derrière le sommet du Colombier, le ciel se dégage complètement. Il me faut attendre encore quelques heures que les étoiles soient bien positionnées. La nuit sera calme, seuls quelques oiseaux nocturnes dont je ne parviens pas à identifier les cris viendront survoler le site. Malgré tout, je suis totalement conscient qu’ils ne sont pas un danger pour moi, au contraire, j’adore les écouter, les imaginer…

 

 2h du matin, il est temps de passer à l’action. Premiers essais de photographies du ciel, plutôt concluant. Au loin le col de la Cochette se montre sous le centre de notre galaxie que j’observe, la fin de nuit va être longue mais passionnante !" 

 

 

emmanuel dutordoir atelier photo de nuit

 

 

"Sur le chemin du col, j’effarais au travers de ma frontale des chamois qui font tomber des pierres le long de la pente du Colombier. Après environ 1Km le col est enfin atteint. Les prises de vues s’enchainent, j’immortalise la voute céleste. La fin de nuit s’annonce déjà, l’humidité m’envahit et embue le matériel photo.

 

J’ai encore un évènement à ne pas rater : la station spatiale internationale va passer juste au-dessus du sommet !"

 

 

emmanuel dutordoir atelier photo voie lactee

 

"Le soleil se lève dans environ 1h30, j’ai le temps de faire un aller-retour au campement pour me préparer un café au réchaud et en profiter pour nettoyer le matériel qui est tout humide. Le trépied lui, reste sur place. J’en ai encore besoin pour le dénouement de la prise vue, pour atteindre ma quête. Je dois encore immortaliser un moment de la journée que j’affectionne tout particulièrement.

 

 

Le moment fatidique approche, comme à chaque fois, je m’inquiète. Est-ce que je suis bien placé ? J’ai beau avoir vérifié sur des applications, un doute persiste toujours, si je rate cet instant, je rate l’expédition. Pour me détendre, je me permets de troubler le calme avec une musique des Beatles qui accompagnera l’apparition de l’astre du jour.

 

 

Le voilà enfin, Here comes the sun !"

 

emmanuel dutordoir workshop photo voie lactée

 

"Un rapide détour vers le sommet, je vais quand même le grimper, à peine ai-je le temps de me retourner que j’aperçois les chamois au loin, ils ne m’ont pas ! Mais les marmottes si, elles alerteront de leurs cris stridents tous les animaux qui bien sûr m’éviterons, pas grave ce n’était pas le but.

 

 Je n’ai plus qu’à redescendre, le sentiment d’avoir réussi. Encore une grosse partie pour finaliser l’ensemble m’attend dans mon bureau, mais on verra plus tard, d’abord c’est repos mérité !" 

 

 emmanuel dutordoir atelier photo week-end voie lactée

 

 

Merci Emmanuel pour ce récit de chasseur d'étoiles et de lumière ! 

Emmanuel anime 2 voyages :